• Se connecter

La position des centres de pression et des masses d'air (à 850 hPa)

123456789101112131415161718192021222324252627282930
Agrandir l'image

123456789101112131415161718192021222324252627282930
Agrandir l'image

Période Type de masse d'air Cause
du 1 au 3

Maritime

Hautes pressions Açores <=> Scandinavie

du 4 au 5

Maritime

Basses pressions Islande
du 6 au 7 Maritime Crête anticyclone des Açores
du 8 au 10 Maritime Dépression Ecosse => Belgique
du 11 au 12
Maritime polaire Dépression Ouest Irlande => Mer du Nord
du 13 au 19

Maritime polaire

Anticyclone Ouest Irlande
du 20 au 23 Continental Crête anticyclonique
du 24 au 26 Continental Anticyclone Scandinave
 du 27 au 29 Maritime Dépression GB
le 30
Maritime polaire Dépression Islande

Bilan chiffré du mois



Quelques valeurs pour la station d'Uccle :

 

Température
en °C

Précipitations en litres / m² (jours)

Insolation
en heures

Valeurs

14.1

77.5 (20)

142.5

Normales 1981-2010*

14.9

68.9 (15.7)

143.0

Ecart

-0.8

8.6 (4.3)

-0.5

Chart will load here
 

* Note importante concernant les moyennes : à partir de janvier 2010, nous utliserons les moyennes de la période 1981-2010 qui feront office de normales, afin de mieux coller à la réalité récente du réchauffement climatique global.

Le bilan complet se trouve ici : Relevés pour septembre 2017.
Retrouvez aussi nos graphes mensuels de nos stations du réseau MeteoBelgique sur le lien ici.

Commentaire

Ce mois de septembre 2017 a été caractérisé par des températures très légèrement déficitaires, des précipitations (quantité et fréquence) très légèrement excédentaires, et par une insolation proche de la moyenne. Tous les paramètres restent dans la norme (Station de référence : Uccle).

On retiendra de ce mois comme étant le premier mois en excédent pluviométrique depuis novembre 2016, même si cet excès est faible. On a aussi enregistré 14 jours d'orage dans le pays, mais même si l'on reste loin du record de 1990 (17 jours), cela n'en reste pas moins très anormal comme valeur.


Le soleil se lève sur Bruxelles, ce matin du 4 septembre 2017.
Photo : André Vancosem

Le début du mois sera marqué par une tentative de prise de contrôle par les hautes pressions, mais le résultat en sera fort limité. De plus nous ne serons pas idéalement placé, restant dans des courants froids et souvent instables. De fait, des averses, consécutives à des lignes d'instabilité, parfois à caractère orageux traverseront parfois nos contrées ces premiers jours du mois, donnant des précipitations très irrégulières et parfois intenses selon les régions. Ainsi, le 2 septembre par exemple on enregistrera 21 mm à Buzenol, 17 mm à Vaux-sur-Chèvremont et 13 mm à Étalle.

Le matin du 3 septembre sera froid sous les éclaircies. À Elsenborn, la température descend jusqu’à 0,8°C, tandis que Gouvy mesure 3,6°C et Bièvre, 3,7°C. Après une matinée au temps serein, les cumulus apparaîtront l'après-midi et les températures seront toujours assez douces avec 19 à 21°C en plaine et 16 à 18°C sur les hauteurs.

A partir du 4 septembre, l'anticyclone va nettement s'affaiblir et une occlusion va concerner notre pays, suivi le 5, d'un front chaud suivi d’un large secteur chaud, qui déterminera le temps sur nos régions : les températures montent donc, mais l’air reste humide. Les valeurs maximales sont de 20-21°C au littoral et sur les hauteurs, et de 22-24°C en plaine. Localement, il fait un peu plus chaud, avec jusqu'à 25.9°C à Angleur.

Le 6 septembre, après le passage d’un front froid, notre pays se retrouve à nouveau dans de l’air maritime frais. On ne dépasse dorénavant plus la barre des 20°C.

Le 7 septembre 2017, notre pays reste dans un flux d’ouest faiblement perturbé et le 8 septembre ce sera la présence d'un front ondulant sur notre pays qui sera responsable d’une journée très pluvieuse et très fraîche. Cette fraîcheur est rendue plus désagréable encore par la pluie et un vent bien présent. Le front ondulant sera responsable de totaux de précipitations sur 24 heures sont souvent fort importants. Voici quelques chiffres des cotes pluviométriques supérieures à 35 mm enregistrées dans le réseau de stations belges : Fraiture : 47 mm, Bertrix : 37 mm, Lierneux : 36 mm, etc.

Derrière ce front ondulant, le 9 septembre ce sera au tour d'une traîne active de prendre le relais avec de nombreuses averses, parfois agrémentées d’un coup de tonnerre. Malgré la fréquence des averses, les totaux de précipitations restent encore assez modestes, avec un maximum de 16 mm à Gembloux.
Le 10 septembre, une accalmie avant une nouvelle perturbation nous donne un temps assez beau mais frais avant le retour, la nuit suivante de la pluie et, dans la région côtière, un peu d’activité orageuse en fin de soirée, avec des rafales de vent (68 km/h à Zeebruges). À l’intérieur des terres, à l’approche de la perturbation, des rafales sont observées aussi, comme par exemple à Uccle avec 65 km/h.

Un temps instable et variable le 11 septembre avec des cumulonimbus à la base parfois fort sombre, porteurs d’averses parfois orageuses, mais aussi avec des éclaircies marquées; on observe aussi quelques bonnes rafales de vent, avec 72 km/h à Zeebruges. C’est aussi au littoral et, plus encore, dans les régions situées à quelques 50 kilomètres de la mer, que les précipitations sont les plus abondantes, avec par exemple 15 mm à Sint-Katelijne-Waver. À la côte même, on mesure 10 mm à Middelkerke.

Les masses d'air maritimes instables continueront à affecter le temps sur nos régions le 12 septembre. Cette fois-ci, les averses concernent tout le pays, avec un maximum sur le nord-ouest en fin de matinée et vers midi, et un maximum sur le sud-est durant l’après-midi. Les précipitations, comme toujours par ce type de situation, sont fort variables d’un endroit à l’autre. Les plus forts totaux sont relevés à Bièvre (18 mm) et Neufchâteau (17 mm).

Le 13 septembre, une nouvelle perturbation frontale traverse le pays. Le front froid, par la suite, reste traîner juste au sud du pays en ondulant. La pointe de l’ondulation passera en soirée et la nuit au-dessus de la Gaume en y générant beaucoup de précipitations. Le temps est donc particulièrement gris sur le sud du pays et des précipitations conséquentes sur 24h avec 33 mm à Virton, 24 mm à Torgny, 22 mm à Bertrix et à Chiny (Pin). Persistance le 14 des courants maritimes frais et instables avec averses, parfois orageuses. Une occlusion donne des pluies plus continues, l’après-midi, sur le nord du pays et, plus tard, sur l’est. Cette situation génère d’assez gros totaux de précipitations, notamment dans les régions concernées par l’occlusion : Kallo : 30 mm, Essen : 29 mm, Poederlee : 27 mm, etc. Mais les averses du sud du pays remplissent parfois bien les pluviomètres aussi, comme par exemple à Fraiture (19 mm) ou à Bovigny (17 mm).
Les températures maximales, plutôt basses pour la saison dues aux masses d'air maritimes d'origine polaire, se situent le plus souvent entre 14 et 16°C en plaine et autour de 10-11°C sur les hautes plateaux. À noter que les températures sont fort basses sous les averses et sous les pluies de l’occlusion. À Gosselies, le thermomètre n’affiche que 9°C à 15h. Une telle valeur est observée à Beauvechain à 14h. Sous les pluies de l’occlusion, les températures oscillent autour de 11°C pendant plusieurs heures d’affilée en plein après-midi.


Un bel arcus photographié à Genappe lors du passage d'une ligne de grains
le 18 septembre 2017.

Photo : Jérémy Lokuli (Jérémy L. Weather Photography).


Le 15 septembre on va assister à une discrète amélioration du temps dans un air un peu moins instable, avant, le 16, la présence d'une occlusion qui reste traîner près du littoral avec, là, un temps fort gris accompagné de pluie. A noter, le matin du 16, à nouveau des températures matinales fort basses pour la saison. À Elsenborn, on frôle le gel avec 0,1°C, tandis que Bièvre descend jusqu’à 1,2°C. En Gaume, Buzenol note 2,5°C et Aubange, 3,2°C. Sur le nord et l’ouest du pays, sous les nuages, les minima ne descendent pas en dessous de 8 à 9°C.

L’occlusion côtière de la veille continue à s’attarder dans la région en matinée du 17 septembre, cette fois-ci à quelques dizaines de kilomètres au large. Cette occlusion est instable, alimentée d’une part par les eaux (relativement) chaudes du sud de la Mer du Nord et d’autre part par une convergence entre la brise de terre de sud, puis sud-sud-ouest et un vent d’ouest à sud-ouest en mer, s’orientant plus tard à l’ouest-nord-ouest. En cours de journée, la perturbation se désagrègera.
À l’intérieur des terres, le temps est beau en matinée et instable l’après-midi avec des averses parfois orageuses principalement sur la moitié sud du pays. Après un ciel serein ou presque (ici et là quelques cirrus et quelques altocumulus), les premiers cumulus se forment en fin de matinée, puis se développent en cours d’après-midi, parfois jusqu'au stade du cumulonimbus. Très localement, ces cumulonimbus provoquent de véritables intempéries, comme par exemple à Thuin, où la grêle tombée au sol blanchit temporairement le paysage (vers 15h40).
C'est ce matin du 17 septembre que la température la plus basse à Uccle est enregistrée pour le mois de septembre : 6,2°C.

Le 18 septembre, les hautes pressions près de l’Irlande tentent d’influencer la météo de nos régions, mais n’y arrivent pas vraiment. Une petite mais virulente dépression se creuse sur les Pays-Bas et entraîne même une aggravation du temps. On le remarquera bien dans les pluviomètres d’ailleurs, surtout à l’ouest du pays. Quelques données : Blankenberge : 34 mm, Coxyde : 28 mm, Wingene : 26 mm, Passendaele : 26 mm.


Des nuages d’instabilité, puisant leur énergie dans l’eau (assez) chaude de la Mer du Nord,
se développent en dessous d’un voile nuageux. La convection est suffisamment forte
pour générer des orages qui pénètreront ensuite dans l’intérieur des terres. 
Photo : Webcam IRM de Zeebruges, le 18 septembre 2017

À partir du 19 septembre 2017, l'influence anticyclonique commence à mieux se faire sentir, mais des vents d’ouest à nord-ouest maintiennent un temps frais. Le 20, il sera centré sur la France, nous gratifiant d’un temps (presque) beau.
Le 21 septembre, le vent continue à souffler du sud, avec même une petite tendance sud-est, des suites d’un anticyclone à présent centré sur l’Allemagne.
Le temps est vraiment beau maintenant, avec juste un fin voile de cirrus et, par endroit, des cumulus très aplatis l’après-midi. En Gaume cependant, un brouillard assez coriace se forme le matin et ne se dissipe qu’en cours de matinée. La nuit est froide aux endroits exposés, avec 0,1°C à Elsenborn, 2,2°C à Bièvre, 2,3°C à Buzenol, 2,5°C à Gouvy et 2,8°C à Aubange. En journée, les maxima poursuivent leur lente hausse, avec près de 19°C en plaine et une quinzaine de degrés sur les hauteurs. Très localement, les 20°C sont atteints comme à Passendaele et à Angleur avec 20°C tout juste.

Le lendemain, le 22 septembre, un nouvel anticyclone, issu d’une crête de l’anticyclone des Açores, se développe rapidement sur le Golfe de Gascogne, puis sur l’ouest de la France. Entre l’ancien et le nouvel anticyclone, une perturbation à caractère de front froid affecte temporairement le temps sur nos régions. Le 23, les vents prennent une composante orientale avec comme conséquence un temps très beau avec, après dispersions de quelques nuages matinaux, un ciel serein ou peu nuageux. Le brouillard est néanmoins souvent répandu le matin.
Malgré le soleil, les températures restent fraîches, avec des maxima de 17 à 19°C en plaine et de quelques 16°C sur les hauteurs. Quelques endroits abrités affichent près de 20°C (Hastière : 20,4°C ; Aubange : 19,8°C).

La nuit suivante sera fraîche, avec, au matin du 24 septembre avec par exemple 1,6°C à Elsenborn, mais aussi 3,2°C à Bièvre et 3,8°C à Dourbes. La journée sera ensuite très ensoleillée. À noter, encore une fois, la formation de brouillards matinaux, localement assez coriaces comme en Gaume.
Les températures maximales : le plus souvent 20-21°C en plaine, 17-18°C sur les hauteurs. Les valeurs les plus élevées : 22,4°C à Chièvres et 21,6°C à La Hestre.

Le 25 septembre un anticyclone à nuance hivernale est présent depuis la veille sur l’est de la Scandinavie.
Chez nous, le temps est à nouveau très beau après la dissipation des bancs de brouillards matinaux. Les températures minimales sont très variables d’un endroit à l’autre. Localement il fait froid, avec par exemple 1,0°C à Elsenborn et 3,7°C à Bièvre. À Uccle par contre, le thermomètre ne descend pas en dessous de 10,3°C. En journée, grâce à la masse d’air stagnant depuis un bon bout de temps déjà sur nos terres, il commence à faire vraiment doux avec la barre des 20°C dépassée en de nombreux endroits. Les températures les plus élevées se retrouvent à Hastière (22,0°C), Kruishoutem (21,5°C) et Chièvres (21,4°C).

Le 26 septembre, l'anticyclone sur l’est de la Scandinavie continue à gonfler avec la constitution graduelle, dans ces régions, de poches d’air (un peu plus) froid tandis que chez nous, une occlusion tente de s’approcher de notre pays depuis la France, mais n’y arrive pas, bloquée par les vents de nord-est. Une goutte froide en altitude, située au-dessus de l’Allemagne, prend par contre de l’importance pour le temps sur nos régions : l'instabilité provoquera des développements convectifs et des orages, notamment sur l’Entre-Sambre-et-Meuse et sur le Condroz. En soirée, c’est au tour de Bruxelles d’être affectée par une cellule donnant une bonne petite averse (5 mm à Uccle), accompagnée d’un peu d’orage.
Les températures sont du même ordre de grandeur que la veille, avec une nouvelle fois des stations dépassant légèrement les 20°C. Le maximum sera enregistré à Hastière avec 21,8°C.).

À partir du 27 septembre et surtout du 28, l'anticyclone russo-scandinave ne va plus être suffisant pour contrer les perturbations qui vont finalement atteindre nos régions. Néanmoins, le temps restera doux, et cette douceur s'accentuera même encore un peu : cette douceur culminera le 29 septembre, date à laquelle la station d'Uccle enregistrera sa plus haute température de ce mois de septembre avec 24,2°C. La cause est à rechercher dans le passage d’un secteur chaud nous vaut des températures élevées en journée, ensuite le passage d’un front froid dédoublé nous vaut des orages et des précipitations parfois fortes le soir et la nuit.
Ici et là, le seuil du jour d’été est franchi. Koersel affiche 25,8°C tandis que Deurne, Gorsem et Hastière atteignent 25,0°C tout juste. Sinon, il fait le plus souvent 23-24°C en plaine et 20°C sur les hauteurs.
Des orages éclatent dans le Hainaut en début de soirée tandis que le sud et l’est du pays sont plus affectés en deuxième partie de nuit. Quelques totaux de précipitations sont conséquents avec parfois plus de 30 mm de précipitations (31 mm à Bertrix, Beausaint et Herve).

Changement radical pour le dernier jour du mois, le 30 : de l’air beaucoup plus froid d'origine polaire détermine à présent le temps sur nos régions, avec des maxima de 7 à 10°C inférieurs à ceux de la veille. Quelques orages seront encore observés à l'ouest de notre pays l'après-midi (avec jusqu'à 12 mm de précipitations à Gorsem). La Gaume, encore confrontée aux orages le matin, connaît des précipitations plus conséquentes qui persistent en journée. À Aubange, il tombe encore 14 mm de pluie. Un peu plus au nord, à Arlon, on mesure 10 mm tandis que Gouvy enregistre 19 mm. 


Foudre nocturne du 29 septembre 2017 
photographiée aux environs de Charleroi 
sous une monocellule à la faveur d'une ligne de convergence.
Photo : Jérémy Lokuli (Jérémy L. Weather Photography).

 

Écart aux normales des températures et précipitations pour l'Europe occidentale.

 201709temp 
Écart des températures moyennes mensuelles par rapport aux normales (en °C)

 201709prec 
Pourcentages des précipitations mensuelles par rapport à la normale (100)

Source : NOAA

Comparaison avec nos tendances saisonnières.

Septembre 2017 : une première décade variable mais correcte, une seconde nettement plus mitigée et une troisième nettement plus douce avec des belles journées ensoleillées d'arrière-saison : c'est exactement ce que nous vous avions annoncé le mois dernier, même si la seconde décade fut encore plus médiocre qu'annoncée avec un temps très frais et de nombreuses précipitations.

Les Tendances saisonnières pour septembre 2017
(publiées le 31 août pour nos abonnés Premium)



septembre 2017

Indice confiance : 70%
Un mois d'arrière saison correct, avec quelques belles journées.
Température
(écart à la normale)
Légèrement supérieure à la normale
Chart will load here
Précipitations
(% de la normale)
Légèrement inférieures à la normale
Chart will load here
Insolation
(% de la normale)
Légèrement supérieure à la normale
Chart will load here
Résumé 1ère décade 2ème décade 3ème décade
Type de temps
Température

Proche de la  normaleConfirmation de ce que nous annoncions le mois dernier pour ce premier mois de l'automne climatologique : la tendance anticyclonique globale se confirme, mais sans vraiment de chaleur, mais en tout cas on aura ci et là de belles journées d'arrière-saison.

La première décade devrait alterner en périodes ensoleillées et quelques averses, sous des températures parfois trop fraîches, parfois plus douces que la normale saisonnière. La seconde décade du mois s'annonce plus mitigée, avec des précipitations plus fréquentes. Mais la dernière partie du mois sera à nouveau sous influence nettement anticyclonique nous donnant encore de belles périodes de temps d'arrière-saison.

Newsflash

Prochains jours

Mardi 13° 20°
Mercredi 11° 20°
Jeudi 12° 20°
Vendredi 13° 16°
Samedi 12° 15°

Relevé à 13:20

  • Ostende : 14°
  • Gand : 16°
  • Anvers : 16°
  • Bruxelles : 17°
  • Charleroi : 17°
  • Namur : 18°
  • Liège : 17°

Météo à la une

  • Consulter MeteoBelgique partout

    Consulter MeteoBelgique partout

    MeteoBelgique vous accompagne partout, via votre PC, tablette ou smartphone !
  • Modèle WRF

    Modèle WRF

    MeteoBelgique vous propose ses cartes du modèle WRF à maille fine.
  • Météogramme WRF

    Météogramme WRF

    Consulter nos propres météogrammes basés sur le modèle WRF pour n'importe quel code postal en Belgique !

Observation temps réel

Ellignies-St-Anne à 13:29
Température : 17.3°C
Pression : 1021 hPa
Humidité : 85%
Précipitation (24h) : 0 mm
Vent : Nord (très faible)